fbpx

ARTICLE

Pourquoi sommes-nous moins malades en été ?

C’est une question que tu ne t’es pas forcément posée. Maintenant que je te la pose tu te dis : « c’est vrai ça, pourquoi sommes-nous moins malades en été ? « . Et oui , parce que les virus, ils sont aussi nombreux en hiver qu’en été ! Mais alors bon sang de bonsoir pourquoi ? (Cette expression ne me rajeunit pas vraiment). Peut-être notre système immunitaire est renforcé ?

Pourquoi sommes nous moins malades en été vitamine D

Pourquoi sommes-nous moins malades en été ? Grâce au soleil

En creusant le sujet, je me suis aperçue que lors de l’épidémie de grippe espagnole (en 1918), tous les volontaires marins bien bronzés n’ont jamais été contaminés. Et même si les personnes grippées toussaient en face de leur visage.

En fait, nous sommes moins malades en été parce que le système immunitaire est stimulé avec le soleil.

Plus particulièrement, les rayons du soleil permettent la synthèse de la vitamine D.

Pourquoi sommes-nous moins malades en été ? Surtout grâce à la vitamine D !

Aujourd’hui, tu entends beaucoup parler de la vitamine D car elle stimule la structure osseuse. Et puis des fois, ton médecin te prescrit une ampoule à boire, mais tu ne sais pas vraiment à quoi ça sert.

Mais sais-tu qu’il y a un lien entre la survenue d’un cancer et le taux de vitamine D (surtout sein, côlon, prostate) ? Et aussi avec les inflammations de la gencive, les furoncles, le blues hivernal…et surtout les maladies auto-immunes (eczéma, maladie de Crohn, Hashimoto, diabète de type I…)! 

Surtout, la vitamine D permet de lancer la fabrication de substances contre les microbes. D’ailleurs certains estiment que la vitamine D a des propriétés similaires à celle d’une « antibiotique naturel ».

En fait, en l’absence de vitamine D, le système immunitaire ne démarre tout simplement pas ! 

Pourtant, moins d’un quart des français a le taux de vitamine D recommandé (ce qui n’est pas encore le taux pour une santé optimale).

Lien entre vitamine D et maladies

Plusieurs études font le lien entre la vitamine D et l’apparition de maladies.

En effet, les :

  • personnes prenant de la vitamine D avaient moins la grippe que celles qui prenaient un placebo. 
  • nourrissons, les enfants et les adultes ont un risque accru de grippe et d’autres graves infections du système respiratoire lorsque leur niveau de vitamine D diminue.
  • supplémentations d’enfants scolarisés avec 1200 UI de vitamine D3 par jour pendant la période de décembre à mars a réduit l’incidence de la grippe. 
  • infections ORL et broncho-pulmonaires sont plus fréquentes chez les enfants dont les taux de vitamine D sont les plus bas.
  • individus ayant les plus faibles niveaux de vitamine D ont plus fréquemment des infections des voies respiratoires supérieures (rhumes et grippes)

Pour conclure, des niveaux insuffisants de vitamine D sont associés à une baisse des défenses immunitaires (qui protègent des infections, des néoplasies et des maladies auto-immunes). 

Comment savoir si tu as le bon taux de vitamine D ? 

Tout simplement en réalisant un dosage sanguin de la « 25 OH vitamine D ». Cette analyse n’est pas remboursée par la Sécurité Sociale, tu n’as donc pas besoin d’ordonnance pour la faire doser (coût environ 15 euros). 

Voici les normes officielles : 

  • Carence : < 10 ng/ml 
  • Déficit : entre 10 et 30 ng/ml 
  • Concentrations normales : entre 30 et 100 ng/ml

Mais ces normes sont assez théoriques. 

Les experts estiment que le taux sanguin doit être supérieure à 45 ng/ml. Certains préconisent 60 ng/ml et d’autres 80 ng/ml… Difficile de s’y retrouver ! 

Ma recommandation : autour de 60 ng/ml. 

Comment améliorer son taux de vitamine D ? 

Option n°1 : par l’alimentation ! 

C’est toujours ce que je recommande en premier avant une de prendre des compléments alimentaires. Mais il faudrait manger 20 sardines, 5 plaquettes de beurre de 250 gr ou 22 œufs pour avoir le taux quotidien recommandé… Le seul aliment (si on peut appeler ça aliment) qui vous donne un bon taux de vitamine D : 1,5 cuillère à café d’huile de foie de morue. (beurk)

Option n°2 : par des compléments alimentaires

Soit avec des ampoules ultra dosées qui peuvent contenir des substances controversées

Soit avec des gouttes quotidiennes (ce que je vous recommande). 

Pour les compléments alimentaires, vous pouvez choisir entre :

Quelle dose quotidienne prendre ? 

Cela va dépendre de votre dosage sanguin. 

Si taux entre 22 et 30 ng/ml : 3000 UI par jour pendant 1 mois

Si taux inférieur à 22 ng/ml : 5000 UI par jour pendant 1 mois 

Il s’agit de recommandations générales. N’hésite pas à demander conseil à ton médecin. La prise doit être adaptée au cas par cas, chaque personne étant un cas particulier. 

Alors maintenant que tu as toutes les cartes en main, il ne reste plus qu’à faire une chose : faire doser ton taux de vitamine D ! C’est la chose la plus utile que tu puisses faire pour ta santé. Pas d’excuse, rendez-vous demain matin au laboratoire d’analyse médicale et dès que tu as le résultat, partage-le moi ! 😉

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pourriez aimer lire :

amet, Donec ut sem, risus. pulvinar adipiscing ipsum Phasellus